Granier

Stéphane Granier

Osez, osez, osez !

Un bac scientifique, des études d'histoire orientées vers l'histoire viticole, un peu musicien, un peu homme des bois, un bricoleur autodidacte et geek presque autant, le tout enrobé d'une dyslexie, rien ne me destinait un jour à écrire un petit fascicule concernant une œuvre littéraire à partir d'un album de jeunesse. 

Adepte des méthodes naturelles, sur les pas de Freinet, teinté d'un soupçon de Montessori,  dès ma première année dans une classe, j'ai tenu à expérimenter, à modifier mes pratiques, à créer des projets dans mes différentes classes ( j'aime les classes à multiniveau !). Tout ceci bien sûr en restant (pas fou le bourdon !) dans ma zone de confort : la quasi-totalité des matières enseignées sauf ( ou presque ) « le François ».

Le temps passant, la petite voix de la polyvalence me taraudait : « Tu exagères, tu ne fais aucun effort de création en français, ce que tu fais est convenu, classique...» . 

Je lui répondais volontiers : « oui mais je sais le faire et c’est efficace ! »  Je le croyais sincèrement. 

20 ans, il m'aura fallu 20 ans de carrière pour oser me lancer dans un projet, une aventure autour du français dans ma classe. Je sais maintenant que j'avais tort, ce que je faisais n'était pas efficace !

Après avoir testé, sous la houlette de Maryse Brumont, des séances autour de la rédaction en cycle 2 avec enthousiasme et quelques réussites,  j'étais prêt.....me dit-elle !

- Prêt à faire du français.
- Prêt à tester mes limites dans cette matière.
- Prêt à prendre des risques devant mes élèves.
- Prêt à me mettre en danger face à un enseignement qui m'avait toujours fait peur.
- Prêt aussi à vivre une des plus formidables expériences pédagogiques de ma carrière.
- Prêt à voir mes élèves (CP,CE1 et CE2) se transformer et progresser en même temps que leur prof.
- Prêt enfin à partager et rendre accessible mon expérience pour je l'espère guider certains de mes collègues qui comme moi ne se sentent pas très à l'aise avec l'enseignement du français.

Le résultat est là avec ce Petit fascicule à l'usage des enseignants pour la leçon de français sur Les petits bonshommes sur le carreau d'Olivier Douzou et d'Isabelle Simon

 

Aujourd'hui j'espère juste que ce petit fascicule servira à des collègues pour se lancer, pour oser affronter une œuvre, la triturer et en faire un objet pédagogique pour le plus grand bonheur de leurs élèves et leur bonheur aussi, par la même occasion.

« On apprend parce que l'on fait et par ce que l'on fait »

 

Les publications de Stéphane Granier :