König

Michel König

Michel KÖNIG est né à Lyon, en 1943. Il a fait des études universitaires à Lyon et à Paris. Il est diplômé d’études supérieures de Doctorat en Sciences Économiques et diplômé de Sciences Politiques.

Il est chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Entré au Grand Orient de France en 1971, il est resté fidèle à cette obédience dans laquelle il est toujours actif. Il a participé à la Renaissance du Grand Chapitre Général et est membre du 5e ordre.

 Il a pris en 1981 la Direction de la Caisse d’Épargne de Saint-Étienne et a été élu Président du Syndicat National des Directeurs de Caisse d’Épargne. Il a été écarté de ce réseau pour des raisons et dans des conditions qu’il a relatées dans son premier ouvrage : « L’Ogre et l’Ecureuil. » paru en 1995. Il a ensuite écrit un essai de réflexion politique, toujours d’actualité : « L’Apothéose des Termites », publié en 1997. Ces deux ouvrages ont été réédités en 2018 par la Bibliothèque Nationale de France en version numérique dans le cadre du programme ReLire.

 À son départ en retraite, il s’est remis à l’écriture avec « Le 3e Temple », une Uchronie à la fois essai politique, conte philosophique et roman historique, parue en 2 tomes : « L’étoile de Massada » et « La prophète » en 2012 et 2014. En 2016, il a publié un essai maçonnique de réflexion historique et philosophique, sur le concept de Grand Architecte de l’Univers. En 2017, il a fait paraître un nouvel essai intitulé « 1717 l’initiation de la Franc Maçonnerie » et sous-titré « Rétablissement d’une vérité historique ». C’est dans ce livre que figure le texte original de la pièce de théâtre « Jakin », jouée à Lyon à l’occasion du 300e anniversaire de la fondation de la Grande Loge de Londres et de Westminster.

Ces deux ouvrages montraient que l’apparition de la franc-maçonnerie obédientielle en Angleterre s’inscrivait dans le combat commencé à la Renaissance, entre la Science et la Religion, par la revendication de l’autonomie de la Raison à l’égard des dogmes religieux, flambeau porté par la « Royal Society » et qui a constitué l’expression première de la philosophie des Lumières

L’ouvrage « D’une révolution à l’autre » publié par les éditions Cépaduès se situe dans le prolongement de ces essais et couvre l’histoire de la Grande Loge de Londres et de Westminster, pendant la période de 1717 à 1747, avant la fondation de la Grande Loge des « Anciens », en s’appuyant sur les nombreux articles parus dans les journaux de l’époque, source peu exploitée jusqu’à présent.

 Il démontre que la nouvelle Franc-Maçonnerie a été également partie prenante du combat politique que se sont livrés, dans l’Angleterre du 18e siècle, les tenants d’une monarchie parlementaire et libérale et ceux, les « jacobites », partisans de la restauration d’une monarchie absolutiste de droit divin et souligne le rôle qu’a joué la Franc-Maçonnerie des « Modernes » pour diffuser les idées des « Lumières » dans toute l’Europe du 18e siècle.

Les publications de Michel König :