Dubois d'Enghien

Patrick Dubois d'Enghien

Ce fut à peine quelques jours après le renoncement-surprise des États-Unis d’augmenter unilatéralement le prix de la tonne d’acier et alors que s’éteignait Michael Curtiz, l’inoubliable metteur en scène des Aventures de Robin de Bois ou de La charge de la brigade légère, que naquit le petit DDE. Issu d’un noble lignage… d’origine belge, il fut l’incontestable précurseur de cet acronyme si particulier et bassement repris par la Direction Départementale de l’Équipement quelques années plus tard. De ce plagiat honteux, il ne tirera malheureusement aucun subside ni même de droit d’auteur.

Pourtant, sa seule naissance influença l’empire colonial belge dans la décolonisation du Burundi et du Rwanda mais ne put empêcher la scandaleuse arrestation de Nelson Mandela ou la crise des missiles de Cuba. Un temps inquiété par son hypothétique mise en cause dans l’attentat du Petit Clamart, dans la mise en place de la Politique Agricole Commune, ou même dans le suicide de Marylin Monroe, DDE fut rapidement mis hors de cause et bénéficia d’un non-lieu. Les rapatriés d’Algérie quant à eux, se ruèrent en masse tels des nuées de rois-mages pour saluer cette naissance et applaudir cet héritier. Oui, parce que DDE est aussi un héritier célèbre que l’Histoire, les notaires et autres imprésarios ont volontairement oublié : Fils illégitime de Franquin, et héritier déshérité de fait, il dut gagner sa pitance tout seul et sans soutien. Bon à rien mais prêt à tout, il passa de dessinateur de presse inspiré à vendeur en chef de pizzas, de publicitaire gotainérien à solutionneur informatique.

Aujourd’hui, la cinquantaine épanouie autant que la barbe et la bedaine, le voici fièrement établi sur ses terres du Nord toulousain. Sans jamais jouer les riches, le voilà travaillant sept jours sur sept, de midi à minuit au service de sa toute petite tribu. Inévitablement initié, il a fait sienne la maxime de Voltaire « j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé ».Véritable âme des Tontons Maçons dont il a initié la fondation, il aimerait enfin pouvoir se prendre au sérieux mais échoue heureusement dans cette quête improbable.

Patrick Dubois d'Enghien

Les publications de Patrick Dubois d'Enghien :