Villain

Jacques Villain


Jacques Villain était historien de l'Espace et à ce titre auteur de plusieurs ouvrages relatifs à l'Espace et à son histoire ainsi qu'à l'histoire de la Force de Dissuasion Française.

Ingénieur et historien de la dissuasion nucléaire et de l’espace, il occupa diverses responsabilités à la Délégation Générale pour l’Armement et dans l’industrie (Société Européenne de Propulsion et Snecma) dans le domaine des missiles balistiques et des activités spatiales. Il est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages sur ces sujets. Il était également Colonel de la Réserve Citoyenne.
Il était membre de l’Académie de l’Air et de l’Espace.

Voici le mot qu'il a rédigé lors de son départ à la retraite, nous avons pensé lui rendre hommage en le publiant :

Chers Amis,

  Après 39 années passées au service de la dissuasion nucléaire et de l’Espace, l’heure est venue de changer d’orbite. Celle du LRBA, de la Direction Technique des Engins à la DGA, de la SEP puis de Snecma et enfin de Safran fera place, dans quelques jours, à une autre dont les caractéristiques s’affinent peu à peu. Pour le moins, elle sera constituée par l’écriture, vous n’en doutez pas : poursuite de la mise en valeur de l’histoire spatiale et de la dissuasion, certes, mais aussi d’autres formes d’écriture. D’autres projets sont aussi en préparation comme la participation à l’épreuve cycliste Paris-Brest-Paris dans trois ans et puis la restauration de la tombe de Ramsès II et du Ramesseum à Louxor en Égypte.

Je quitte donc professionnellement l’Espace ce qui ne veut pas dire de cœur. Je reste même à sa disposition tant au sein de l’Institut Français d’Histoire de l’Espace qu’à l’Académie de l’Air et de l’Espace et pour des actions plus spécifiques. On ne peut se séparer impunément d’une telle passion.

Bien des défis attendent encore la communauté spatiale à laquelle j’ai été fier d’appartenir et au sein de laquelle j’ai noué de solides amitiés et partagé des joies immenses mais aussi des moments difficiles.

Comme d’autres avant moi, je passe donc symboliquement le flambeau aux plus jeunes en leur disant de continuer à paver la route que d’autres, depuis plus d’un siècle, ont tracée. Bien des défis les attendent mais aussi bien des réussites, j’en suis sûr. En cette période de conjoncture économique difficile et de doutes où l’attentisme devrait laisser la place à l’ambition, il leur appartient, certainement, d’être encore plus vigilants que ceux de ma génération l’ont été.

            En tout cas, je voulais remercier tous ceux qui m’ont accompagné pendant ces 39 années, ceux qui m’ont fait confiance, ceux qui ont travaillé dans mes différentes équipes et aussi ceux qui ont partagé avec moi les mêmes espoirs et les mêmes peines. J’ai eu un réel plaisir à vous rencontrer, à vous connaître et à travailler avec vous. Nos souvenirs constituent un lien d’amitié indéfectible. Mais aujourd’hui ma pensée va plus particulièrement vers les Ingénieurs Généraux Antonin Collet Billon et Pierre Bétin et vers les Présidents Pierre Soufflet, Roger Lesgards, Roger Vignelles et Jean-Paul Béchat qui, au moment opportun, ont bien voulu me donner un complément de vitesse pour que ma trajectoire puisse atteindre l’apogée que je m’étais fixé. Qu’ils en soient ici bien sincèrement remerciés.

            Je vous souhaite donc courage, opiniâtreté, imagination et toutes les satisfactions possibles pour l’avenir.

 Bien amicalement, bonne chance à chacun d’entre vous et encore merci.
Jacques Villain

 

Les publications de Jacques Villain :