Une histoire de l’aéronautique et du spatial. Les acteurs, les faits, les innovations
Une histoire de l’aéronautique et du spatial. Les acteurs, les faits, les innovations
Une histoire de l’aéronautique et du spatial. Les acteurs, les faits, les innovations
Une histoire de l’aéronautique et du spatial. Les acteurs, les faits, les innovations

Une histoire de l’aéronautique et du spatial. Les acteurs, les faits, les innovations


Entre la simple chronologie et la véritable encyclopédie, la place était toute trouvée pour cette présentation synthétique réunissant les évènements majeurs, les anecdotes connues ou moins connues, les pilotes, les inventeurs, les constructeurs, les scientifiques, les théories et les inventions qui ont initié et construit l’aéronautique et le spatial que l’on connaît aujourd’hui.

29 €
En stock

 

Commande avant 16h,
expédié le jour même (lu. - ve.)

 

Livraison express sous 48h.

Rubrique : Histoire & Récits
ISBN : 9782364939530
Référence : 1953
Année de parution : 2022

Entre la simple chronologie et la véritable encyclopédie, la place était toute trouvée pour cette présentation synthétique réunissant les évènements majeurs, les anecdotes connues ou moins connues, les pilotes, les inventeurs, les constructeurs, les scientifiques, les théories et les inventions qui ont initié et construit l’aéronautique et le spatial que l’on connaît aujourd’hui.

Pour joindre l’utile à l’agréable, des encarts thématiques proposent, en alternance, une vision panoramique ou un effet loupe sur les acteurs, les techniques et les concepts qui ont marqué de leur empreinte la grande aventure de l’aérospatiale.

À l’aviateur qui veut se cultiver, 

Au novice, pour qui l’histoire de l’aéronautique est une porte d’entrée,

Au curieux qui a toujours voulu en savoir plus sans jamais oser le demander, 

À l’étudiant, futur pilote ou ingénieur voulant acquérir une solide culture de son domaine, 

À l’élève et au formateur préparant le BIA et le CAEA,

Au passionné qui souhaite mieux comprendre les enjeux scientifiques et techniques,

Nous souhaitons la bienvenue dans cette histoire de l’aéronautique et du spatial !

À chacun sa lecture, à chacun son plaisir…

Référence : 1953
Nombre de pages : 318
Format : 17x24
Reliure : Broché

Introduction

Chapitre 1. Des origines aux précurseurs (~1890)

1.1. Des mythes aux premiers vols

1.1.1. Les mythes antiques

1.1.2. Le Moyen Âge

1.1.3. De Léonard de Vinci au 18e siècle 

1.2. L’éclosion des plus légers que l’air

1.2.1. Les ballons

1.2.2. Les dirigeables

1.3. Les balbutiements des plus lourds que l’air

1.3.1. Les premiers aéroplanes

1.3.2. Les tout débuts de l’hélicoptère

1.3.3. Le développement des fusées en Occident

Chapitre 2. Le temps des pionniers (1890-1913)

2.1. Sauts et vols planés (1890-1903)

2.1.1. Les premiers « sauts »

2.1.2. La maîtrise du vol plané

2.2. La véritable naissance de l’aviation (1903-1908)

2.2.1. Les premiers vols des frères Wright

2.2.2. La France, berceau de l’aviation en Europe

2.3. Premières et records (1909-1913)

2.3.1. 1909 : le grand tournant

2.3.2. L’avant-guerre

2.4. En dehors de l’aviation

2.4.1. Les grands dirigeables

2.4.2. Les premiers hélicoptères « pilotés »

2.4.3. La naissance de l’astronautique

Chapitre 3. La Première Guerre mondiale (1914-1918)

3.1. Les principaux événements

3.1.1. 1914 

3.1.2. 1915

3.1.3. 1916

3.1.4. 1917

3.1.5. 1918 

3.2. Les avions

3.2.1. Reconnaissance/ bombardiers légers

3.2.2. Chasseurs

3.2.3. Bombardiers lourds

3.3. Les as de la Première Guerre mondiale

3.3.1. France

3.3.2. Allemagne 

3.3.3. Anglo-saxons et autres alliés

3.4. Le bilan militaire et technique

3.4.1. Avancées techniques

3.4.2. Bilan militaire

Chapitre 4. L’âge d’or : les années 1920 

4.1. Les grandes innovations techniques

4.1.1. Motorisation

4.1.2. Structure

4.1.3. Aérodynamique

4.1.4. Instrumentation, navigation

4.1.5. Progrès des voilures tournantes

4.2. Grands raids et records

4.2.1. Les prouesses des dirigeables

4.2.2. Premières traversées en avion 

4.2.3. L’Atlantique

4.2.4. Records de vitesse

4.3. Les débuts de l’aviation commerciale

4.3.1. L’Aéropostale

4.3.2. Les premières compagnies aériennes

4.3.3. Les premiers avions commerciaux

4.4. Les premières fusées

4.4.1. Les écrits des pionniers

4.4.2. Les fusées à propergol liquide

Chapitre 5. L’âge d’or : les années 1930 

5.1. Raids et records

5.1.1. Les derniers grands raids

5.1.2. Records du monde

5.1.3. Les grands trophées

5.1.4. Les débuts de l’aviation de loisir et sportive

5.2. Dirigeables, hydravions et hélicoptères

5.2.1. La fin des dirigeables

5.2.2. La parenthèse des hydravions

5.2.3. Les voilures tournantes

5.3. Les premiers avions commerciaux modernes

5.3.1. Naissance de la navigation aérienne

5.3.2. Nouveaux progrès en aérodynamique

5.3.3. Quelques avions commerciaux remarquables

Chapitre 6.  La Seconde Guerre mondiale

6.1. L’aviation militaire pendant l’entre-deux-guerres

6.1.1. La véritable naissance des forces aéronavales

6.1.2. Le réarmement allemand

6.1.3. La guerre civile espagnole (1936-1939)

6.1.4. Le retard français

6.1.5. Les autres aviations

6.2. Les succès allemands en Europe (1939-1941)

6.2.1. Blitzkrieg et campagne de France (mai-juin 1940)

6.2.2. La bataille d’Angleterre (juillet-septembre 1940)

6.2.3. Méditerranée et Atlantique

6.3. La victoire alliée en Europe

6.3.1. Les bombardements stratégiques sur l’Allemagne

6.3.2. Le front de l’Est

6.3.3. De nouveaux aéronefs

6.3.4. Les « armes secrètes » allemandes

6.4. La guerre du Pacifique (1941-1945)

6.4.1. Faits marquants

6.4.2. Appareils et as

6.5. Le bilan

Chapitre 7. Guerre froide et trente glorieuses (1945-1973)

7.1. Le vol supersonique

7.1.1. Le mur du son

7.1.2. De nouvelles ailes

7.1.3. Les premiers chasseurs supersoniques

7.1.4. Turboréacteur et statoréacteur

7.2. L’aviation militaire

7.2.1. La guerre froide 

7.2.2. La renaissance française

7.2.3. Les innovations technologiques

7.2.4. Les missiles

7.2.5. Avions marquants

7.3. De Spoutnik à Apollo (1957-1972)

7.3.1. Les premiers missiles balistiques et lanceurs

7.3.2. Les premières soviétiques

7.3.3. Satellites et sondes planétaires

7.3.4. La France 3e puissance spatiale 

7.3.5. La course à la Lune

7.4. L’essor du transport aérien

7.4.1. Une nouvelle organisation internationale

7.4.2. Les premiers vols transatlantiques

7.4.3. Turbopropulseurs

7.4.4. Turboréacteurs

7.4.5. Le supersonique

7.5. Les autres secteurs

7.5.1. L’hélicoptère

7.5.2. L’aviation légère 

7.5.3. La naissance de l’aviation d’affaires

Chapitre 8. Des années 1970 aux années 2020

8.1. Les appareils militaires 

8.1.1. La guerre aérienne

8.1.2. Innovations

8.1.3. Les commandes de vol électriques

8.1.4. Les avions de combat

8.1.5. Les avions de soutien

8.1.6. Missiles

8.1.7. Drones

8.1.8. Hélicoptères militaires

8.2. Le spatial : de la guerre froide à l’exploitation commerciale et militaire 

8.2.1. Les vols habités

8.2.2. L’espace militaire

8.2.3. Les puissances spatiales 

8.2.4. Satellites

8.2.5. L’exploration du système solaire

8.3. L’aviation commerciale

8.3.1. Le contexte général

8.3.2. Les innovations 

8.3.3. Le transport supersonique 

8.3.4. Le match Boeing-Airbus

8.3.5. Les avions régionaux

8.4. L’aéronautique civile

8.4.1. De nouveaux raids

8.4.2. Ballons 

8.4.3. La propulsion électrique

8.4.4. Les jets d’affaires

8.4.5. Les voilures tournantes

8.4.6. Les drones civils

8.4.7. L’aéronautique légère et sportive

Et ensuite ?

Bibliographie

Les musées à visiter

Index

------------------------------------

Recension de Jean-Noël Violette pour l’Aérobibliothèque

 Coup de cœur 2022 

Un coup de cœur !

Rédiger une « histoire de l’aéronautique et du spatial » en 317 pages est un sacré défi, auquel se sont attelés, avec brio, Jean-Christophe Kraemer et Régis Le Maître. Tous deux sont ingénieurs aéronautiques de formation, respectivement de Sup’Aéro et de l’E.N.A.C, et tous deux sont professeurs. Enfin, tous deux nous sont déjà connus par diverses parutions chez l’éditeur CÉPADUÈS, en solo ou écrites en commun. La vision que l’on peut avoir de l’histoire de l’aviation est une affaire toute personnelle. Certains d’entre nous aimeront mieux les aventures et les aventuriers, d’autres l’évolution des techniques, d’autres encore une stricte chronologie des évènements, et l’on peut ainsi multiplier les façons de voir. C’est pour cela que le titre « UNE histoire de l’aéronautique et du spatial », exprime bien la notion de choix dans ce qu’ils veulent présenter. Les auteurs ne sont donc pas historiens à la base, mais scientifiques, et cela va forcément colorer leur approche, qu’ils définissent ainsi en sous-titre : « les acteurs, les faits, les innovations ». Par ailleurs, si l’on veut raconter cette histoire, il vaut mieux faire montre de qualités didactiques, et savoir prendre du recul pour analyser non seulement les faits, mais aussi leurs causes, leur enchaînement, leurs conséquences, leur évolution, etc. Ça, ils savent aussi le faire, et nos deux professeurs démontrent avec cet ouvrage leurs savoirs et leurs grandes qualités pédagogiques. Lisez d’ailleurs bien l’introduction, c’est un joli exercice de synthèse pour raconter le livre en trois pages. La trame principale, évidemment chronologique, est l’occasion de s’arrêter sur différents points de technique évoqués et d’y consacrer généralement une page focalisée sur un sujet.

On a donc un ouvrage dans l’ouvrage, l’histoire elle-même et, en toile de fond, une analyse de l’évolution des connaissances techniques. Pour beaucoup d’inventions (la corde de traînée des ballons, les forces aérodynamiques, les commandes de vol, les mots « avion » ou « hélicoptère », le plateau cyclique, le train escamotable, le siège éjectable, le pilote automatique, etc. ) l’inventeur est mentionné.

Les encarts sont, quand il le faut, purement scientifiques (poussée d’Archimède, effet Magnus, théories de Kutta-Joukovski ou de Rankine-Froude, principes de la thermodynamique, cycle de Carnot, travaux de Newton, Kepler, Bernoulli, Saint-Venant, Eiffel, etc.). Le lecteur peut donc s’y arrêter pour approfondir ses connaissances, ou en faire l’impasse et ne pas dévier du fil historique.

Chaque fin de chapitre est l’occasion de présenter un tableau de l’évolution aéronautique, résumé de ce qui vient d’être vu. Les féminines (pilotes essentiellement, mais aussi ingénieures, spationautes, etc.) sont particulièrement soignées avec, régulièrement, une page consacrée à quelques-unes d’entre elles. C’est très appréciable, et tout à fait dans l’air du temps.

On apprécie également la gestion non partisane des cas classiques prêtant généralement à discussion : Jean-Marie Le Bris, Stringfellow, Clément Ader, Pégoud/Nesterov, Nungesser & Coli, etc. Quel plaisir enfin de voir que George Cayley a retrouvé ici une place qui lui est souvent refusée. La rédaction est globalement très propre, agréable à lire, et on ne trouve que quelques singularités qui ont pu échapper aux dernières relectures (voir notes). Il manquerait toutefois un index onomastique plus complet et un index technique, mais on sait que cela conduirait à augmenter considérablement le nombre de pages.

C’est ainsi qu’on arrive aux 2/3 de l’ouvrage où l’on trouve une première conclusion, clôturant le chapitre consacré aux années 1970-2020. On nous présente un judicieux état des lieux de l’aéronautique et du spatial récents, avec les dernières implications technologiques et environnementales, l’arrivée des drones, celle des compagnies low-cost, les fluctuations des prix du carburant, la crise sanitaire, la décarbonation...

Mais l’ouvrage n’est pas fini, et son côté historico-savant évolue soudain en une véritable encyclopédie, un florilège présenté de manière un peu bohème. La Patrouille de France y évolue au milieu des missiles, une explication des profils supercritiques est coincée entre les pirates de l’air et les catastrophes aériennes. Tous ces points sont intéressants, mais ils souffrent d’être présentés dans un ordre dont la logique ne saute pas aux yeux. Et c’est là que l’on commence à regretter l’absence d’un index, pour le jour où l’on voudrait y rechercher un thème précis.

Vous comprendrez toutefois que l’ouvrage ne pâtit que d’être un peu trop riche sur la fin. Ce petit bémol n’empêche pas d’avoir un véritable coup de cœur pour ce travail, particulièrement les deux premiers tiers.

En 4e de couverture est recensé le public à qui cet ouvrage veut s’adresser :

« À l’aviateur qui veut se cultiver,

Au novice, pour qui l’histoire de l’aéronautique est une porte d’entrée,

Au curieux qui a toujours voulu en savoir plus sans jamais oser le demander,

  À l’étudiant, futur pilote ou ingénieur voulant acquérir une solide culture de son domaine, 

À l’élève et au formateur préparant le BIA et le CAEA,

Au passionné qui souhaite mieux comprendre les enjeux scientifiques et techniques. »

Nous ne pouvons qu’y souscrire.

------------------------------------

Livres de l'auteur Jean-Christophe Kraemer

Livres de l'auteur Régis Le Maitre